Anglais express : bien utiliser l'apostrophe

L'apostrophe ( ‘ ) est un signe de ponctuation bien souvent utilisé à mauvais escient. Même les natifs anglophones ont parfois du mal à s'y retrouver et l'utilisent mal. L'apostrophe est employée pour marquer les contractions et les possessions, très rarement aussi pour montrer le pluriel d'un mot. Mais comme toujours en anglais, il existe des exceptions !

BD "What The Duck" par Aaron Johnson

Contractions

L'apostrophe montre la contraction de deux mots et l'omission de lettres. En anglais, il n'y a pas beaucoup de contractions et elles sont en général liées à des verbes. Normalement, l'apostrophe remplace la lettre omise.

Les contractions les plus courantes sont…

can’t – can not
shouldn’t – should not
won’t – will not

he’d – he haor he would
he’ll – he will
he’s – he is

I’d – I would
I’ll – I will

it’ll – it will
it’s – it is

she’d – she haor she would
she’ll – she will
she’s – she is

there’s – there is
they’d – they had
they’re – they are
they’ve – they have

we’d – we had
we’ll – we will
we’ve – we have

Possessifs

Les apostrophes sont aussi utilisées pour montrer les formes possessives, qui montrent la propriété. Cette règle est plus compliquée à appréhender, puisqu'elle change selon l’orthographe des mots.

La forme possessive s'indique en ajoutant un ( ‘s ) à la fin du nom.

Martin’s glasses - les lunettes de Martin
the tree’s leaves - les feuilles de l'arbre
the children’s classroom - la classe des enfants
James’s laptop - l'ordinateur de James

Cependant, lorsque le nom est déjà au pluriel et termine par un ( s ), on n'ajoute qu'une apostrophe pour ne pas répéter le son ( s ) :

the girls’ plans - les projets des filles
the cats’ toys - les jouets des chats
both players’ injuries - les blessures des joueurs

De même lorsqu'un nom se termine par un ( s ) :

Socrates’ philosophy - la philosophie de Socrates
Ulysses’ friends - les ami d'Ulysse
Pythagoras’ Theorem - le théorème de Pythagore

Les apostrophes sont aussi parfois dures à maîtriser quand on a affaire à des homophones : par exemple its/it’s; they’re/there/their; and you’re/your

Paylaş